Auteur : Kumfu (ex pseudo de « fanfiqueuse » de Valéry K. Baran).

Résumé :

Entre eux, il y avait toujours eu l’ambiguïté. Si Naruto s’y était habitué, il aurait pourtant aimé que ses rêves deviennent réalité.

Giftfic pour Opelleam. Joyeux SasuNaru Day ! YAOI. Univers alternatif.

Lieux de publication :

Fiction désactivée. Elle est depuis ressortie dans une version originale et retravaillée dans ce livre : Porn ? What Porn ?

Lien vers les commentaires encore visibles ici :

Longueur : moyen (12 000 mots).

Genèse : Cette fiction a été écrite en tant que fiction-cadeau pour Hope. Je voulais lui écrire quelque chose qui puisse vraiment lui plaire, donc avec de l’humour, du SasuNaru, des rapports doux, et du sexe. Ce qui est assez marrant c’est que, quand je la lui ai finalement envoyée, elle était en train d’écrire une fiction dans laquelle le personnage de Naruto était un scénariste de film X et elle a donc changé le titre de cette fiction pour un « C’est du porno », s’accordant avec la mienne.

Plus tard, lorsque nous étions depuis entrées dans l’édition professionnelle, avec Hope, j’ai eu envie d’avoir une publication commune avec elle et j’ai tout de suite pensé à ces deux fictions. Ca a vraiment été une envie très forte : avec cette publication à nos deux noms, avec ces deux histoires qui se répondent l’une à l’autre et qui n’ont, il faut l’avouer, en réalité jamais été vraiment des fanfictions, tant elles sont éloignées de l’univers et des personnages d’origine de Naruto. Du coup, on les a réécrites et retravaillées dans cette optique, mais on a aussi ajouté une troisième histoire à l’ensemble, cette fois écrite à 4 mains. On en parle ici : Écrire à 4 mains.

Anecdote :

Cette fiction est, avec Attache-moi, ma fiction ayant été la plus plagiée sur le net, toujours avec d’autres noms écrits à la place de ceux des personnages, une fois pour seulement la partie de la fiction précédant la scène de sexe, 3 ou 4 fois ? (je ne sais plus, avec le temps) pour l’intégralité de la scène de sexe (soit tout le reste de la fiction)…

Bref, à force on s’habitue (même si ça reste toujours pénible, bien sûr).

Photo m’ayant inspiré ce texte :

Sur le blog Sex Is Not The Enemy.

closetexhibitionist: trixietreats: pervotron3000: oliv3juice: missxyba: championmess: snafubar:obscureallure:timeandsound:(via lookafterme)

On en parle ?

Le scénario est simple et l’histoire se déroule dans un univers alternatif. Les personnages sont sympathiques, un peu OOC sur les bords ; l’écriture est fluide, très agréable ; l’humour et le côté sexytant sont mis en avant ; il y a quelques fautes et deux ou trois autres trucs qui me chiffonnent, mais surtout…

Surtout…

Le Lemon, quel Lemon ! Waou ! Enjoy, quoi !

Lire l’intégralité de l’avis ici.

Cette fiction mêle sensualité et douceur de façon saisissante. L’ambiance très paisible est marquée d’une certaine forme d’intensité qui donne de la justesse à chaque action et chaque parole échangée. Les émotions sont tellement bien retranscrites par l’auteure qu’elles en deviennent presque communicatives. Les réactions des personnages sont toujours très naturelles et il s’en dégage beaucoup de sincérité. Enfin les dialogues collent parfaitement aux personnalités qui leur ont été attribuées, avec des échanges animés mais sans trop en faire. Le tout clôturé par un lemon croustillant à en faire baver plus d’un(e)…. On apprécierait même de lire cette histoire avec des personnages différents tant l’écriture est belle et empreinte de réalisme.