Auteur : Kumfu (ex pseudo de « fanfiqueuse » de Valéry K. Baran).

Résumé :

Daenerys se surprit à aimer de plus en plus son mari alors que son frère le traitait de barbare.

Khal Drogo/Daenerys. Univers respecté.

Lieux de publication :

Longueur : très court (1000 mots).

Genèse : Ce texte a été écrit dans le cadre des rounds de la communauté Kinkenstock. J’ai complètement craqué sur le personnage de Daenerys en regardant la série et j’ai donc sauté sur le prompt suivant dès que je l’ai vu paraître pour ce défi :

Game of Thrones – Daenerys/Khal Drogo – Exotisme – Daenerys se surprit à aimer de plus en plus son mari alors que son frère le traitait de barbare

Sur le plan du style, je n’avais à l’époque pas encore lu les romans. J’avais donc cherché des extraits sur le net pour essayer d’en connaître le style et de m’en imprégner pour l’écriture de ce texte.

On en parle ?

Le vocabulaire est volontairement recherché, les mots s’enchainent et nous entraînent dans la découverte des deux personnages, mais surtout celle de cet homme. Et j’ai vraiment craqué sur la relation entre les deux personnages mais plus que cela sur la description de Khal Drogo.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

La deuxième chose qui m’a enchantée concerne le fond. Le lecteur est le spectateur d’un moment intime entre Drogo et sa femme, Daenerys. Elle est cavalière. Il est monture. Elle est reine. Il est trône. La scène est romantique et douce ; empreinte de sensualité. Bien que le récit soit court, je trouve que l’auteur a su retranscrire, en peu de mots et avec poésie, à merveille les liens qui unissent le couple.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

Un collector ! C’est un magnifique, merveilleux, superbe one-shot ! Pour les fans de Daenerys/Drogo de la série Game of Thrones.Une phrase en particulier m’a beaucoup touchée, je la trouve ensorcelante: « Les mots en Dothraki qu’ils se répétaient avaient la langueur érotique d’une langue apprise uniquement pour l’être aimé. »
 
Note: 20/20