Parce qu’Harvey le vaut bien (ou le titre qui n’a rien à voir avec le sujet de l’article).

Par Hope Tiefenbrunner.
Ce n’est pas le tout d’aller s’amuser au salon du livre, faudrait quand même voir à se remettre au boulot et la fin mars approchant, cela me semble le moment idéal pour une petite minute bilan (ça fera bilan de premier trimestre en même temps).
Et je vais commencer là-dessus:
 

 Non, ce n’est pas juste pour le plaisir de voir la belle gueule de Harvey Specter (encore que…) ou pour justifier le titre de cet article, mais parce que je suis très heureuse de commencer en disant que j’ai rempli l’objectif que je m’étais fixée lors de mon précédent bilan, à savoir achever la rédaction de Malchances, Objets magiques et Fiançailles imprévues!! Ça valait bien un fist bump d’Harvey!
L’histoire fait environ 155 000 mots (~890 000 signes), 24 chapitres avec l’épilogue. A priori, je compte la couper en deux tomes. Je suis vraiment contente d’être arrivée au bout de cette première phase et pour l’instant, j’ose admettre que l’histoire me plait bien. Il reste bien sûr du travail dessus, mais le plus gros est fait et je peux donc souffler… pour quelques jours.
En effet, le mois d’Avril arrivant, va commencer le Camp NanoWrimo et comme chaque année, je n’ai pas résister à son appel!
 
Néanmoins, ce mois étant toujours un peu compliqué pour moi (Annif de fiston, brocante et vacances scolaires), je me suis mis un petit objectif de 15000 mots. Et au programme de cette session, je vais travailler sur la version étoffée de mon OS Bonjour Mme Rochas. On y croise deux personnages très secondaires de Une bière, des mangas et un sourire charmant. Je pense qu’avec 15 000 mots je devrais être bien (et je vois déjà Valéry se marrer en pensant: « elle dit 15 000 et comme d’hab elle va en faire le double ! »  Mais non je vais être forte et arrêter de m’étaler. J’y crois! … peut-être une chouille moins quand je vois la taille de Malchance qui devait faire 60 pages à la base *tousse* et en fait plus de 400 *tousse*).
Après quoi mon programme pour les mois suivants sera donc plutôt de la correction.
D’abord, il va y avoir les corrections de Malchance, Objet magique, … Tout a été primo-lu et ma bêta m’a déjà renvoyé les 5 premiers chapitres dont je n’ai bouclé que le premier. Cela devrait donc m’occuper un petit moment, après quoi en dépit des histoires en attente, je devrais enchainer sur la relecture de Jeux de Scène pour lequel j’ai des envies dont je reparlerai le moment venu et qu’il me tarde de commencer.
Au milieu de tout ça, je ne sais pas si je m’inscrirai à la session de juillet du camp nano et si oui sur quel projet. J’en ai deux qui me font de l’œil et je me dis que j’aurais pu commencer une nouvelle histoire de façon à être bien dedans en novembre quand arrivera le nanowrimo… Mais d’ici là, j’ai le temps de changer d’avis 1000 fois!

Précédent

Retour sur le salon du livre 2015

Suivant

De l’importance d’avoir des primo et bêta-lectrices/lecteurs en tant qu’auteur

  1. Bon courage pour le nano !
    Je m’y lance aussi avec un objectif de 15000 mots, mais moi je vais avoir du mal à les atteindre je me connais.

    • Hope Tiefenbrunner

      Je te dirais que ça se fait bien, mais je sais que ça dépend beaucoup des personnes. Perso, le fait de devoir remplir mon word count tous les soirs, ça me motive vraiment. Après, faut vraiment te forcer à jouer le jeu et ne pas relire et avancer et perso, je compte vraiment tout, même si en cours d’écriture, je supprime une phrase, je la colle à la fin et je la comptabilise. Chaque mot compte!!! bon courage aussi alors.

  2. Tes stats finales m’impressionnent toujours !
    Enfin, bon courage pour ce Nano (tu vas nous exploser le compteur, non ?).

    • Hope Tiefenbrunner

      Je pense pas, je voudrais vraiment essayé de me tenir à une novella en fait. Mais bon, je me connais donc je ne m’avance à pas trop à ce sujet non plus!

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :