Le #SexyRugby et la presse

Par Valéry K. Baran.

L’opération #Sexy Rugby des éditions Harlequin a bien intéressé la presse pour la coupe du monde de rugby, ce qui fait qu’il y a eu divers articles et réactions à ce sujet.

On les a amplement relayés sur les réseaux sociaux mais en voici un petit récapitulatif :

COUPE DU MONDE DE RUGBY

Le Huffington Post,

Qui déplore qu’il n’y ait pas de « Rencontres à XV ».

Glamour,

Qui ne se mouille pas trop et dit comme le Huffington Post.

© Harlequin

France3 Aquitaine,

Qui ignore un peu que ça fait un moment, maintenant, que la collection Harlequin s’est encanaillée (mais bon, laissons-les le découvrir).

http://media.rtl.fr/cache/dnEMCxrVpYNkMINVH9pIiA/795v530-0/online/image/2015/0828/7779537385_cyprien-cini.jpg

RTL,

Qui a aussi du mal à dire « romance ». Allez, on y va ensemble : « ro-mance », pas forcément « à l’eau de rose ». 😉

(EDIT : Depuis, il y a eu aussi BFM, RFM, LifeStyle, Canal +…)

 

Je me moque aussi un peu, mais la vérité c’est que les journalistes s’amusent et que c’est très drôle à lire et à écouter, et vraiment très sympa. On  a eu toutes beaucoup de plaisir à découvrir ces articles et ce petit passage radiophonique.

Pour autant, toutes, on n’a pas pu ignorer non plus l’image que continue de véhiculer la romance, comme si c’était forcément ridicule ou risible, et ce n’est pas uniquement sur les titres. Il y a quelque chose d’un peu condescendant, là-dedans, d’une manière plus générale. Mais peut-être est-ce juste plus drôle de se moquer sans savoir ?

Ça serait bien que certains de ces journalistes passent le cap d’essayer de lire ne serait-ce qu’une ou deux de ces nouvelles, en fait. On préfère tous se faire juger sur son propre travail que sur l’image que les gens s’en font. 🙂

Précédent

Cadeaux pour le Ray’s Day !

Suivant

A un stade du plaisir

  1. En tout cas ça fait une jolie campagne de pub ! Bien joué !

  2. L’éternelle condescendance, je crois que j’ai appris à faire avec… Je ne m’en offusque même plus.

    • C’est ce que je me disais, aussi. J’ai même hésité à en parler, tellement c’est devenu normal, pour nous, puis je me suis demandée si c’était bien de l’accepter ainsi comme si c’était normal, et c’est ce qu’on fait toutes, d’ailleurs. Du coup, j’ai décidé d’en parler quand même un peu. 🙂

      • Je ne sais pas si c’est bien, mais j’aime bien cette expression « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ». Dans l’esprit de beaucoup de gens la romance c’est de la littérature de mauvaise qualité. J’ai discuté récemment avec une copine qui était étonnée que comme j’aime la romance je n’aime pas 50 nuances (qu’elle n’avait pas aimé). Donc si maintenant on assimile la romance à ce bouquin, l’image de la romance n’est pas prête à être redorée.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :