Le #SexyRugby et la presse – Valéry K. Baran & Hope Tiefenbrunner

Le #SexyRugby et la presse

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. En tout cas ça fait une jolie campagne de pub ! Bien joué !

  2. L’éternelle condescendance, je crois que j’ai appris à faire avec… Je ne m’en offusque même plus.

    • Valéry K. dit :

      C’est ce que je me disais, aussi. J’ai même hésité à en parler, tellement c’est devenu normal, pour nous, puis je me suis demandée si c’était bien de l’accepter ainsi comme si c’était normal, et c’est ce qu’on fait toutes, d’ailleurs. Du coup, j’ai décidé d’en parler quand même un peu. 🙂

      • Je ne sais pas si c’est bien, mais j’aime bien cette expression « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ». Dans l’esprit de beaucoup de gens la romance c’est de la littérature de mauvaise qualité. J’ai discuté récemment avec une copine qui était étonnée que comme j’aime la romance je n’aime pas 50 nuances (qu’elle n’avait pas aimé). Donc si maintenant on assimile la romance à ce bouquin, l’image de la romance n’est pas prête à être redorée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :