Auteur : Valéry K. Baran.

Éditeur : Harlequin.

4ème de couverture : Il y a quatre ans, deux mois et dix-huit jours, Yohan rencontrait Thomas, dragueur invétéré et flippé notoire de l’engagement. Aussitôt, il en tombait éperdument amoureux. Un coming-out, des ruptures, des retrouvailles et une dernière séparation plus tard, Yohan n’est toujours pas remis de cette relation. Alors, quand il croise par hasard Thomas en train de draguer dans le bar gay où ils se sont connus, la colère se mêle à la douleur et au ressentiment. Très bien, puisque c’est comme ça, il va lui montrer ; lui montrer tout ce à quoi son ex a renoncé en le quittant. Et quoi de mieux qu’une nuit torride pour lui rafraîchir la mémoire ?

Format : Numérique. 86 pages environ.

 

 

Où le trouver ?

harcorp_sym_2010_4c_temp_hires-150x150amazon_logo-8-150x150poets-ring-ebook-kobo-logo-200x200-150x150 itunes_11_logo-150x150  google_play_icon___logo_by_chrisbanks2-d4s1i75-150x150 fc3a9dc3a9ration_nationale_d_achats_des_cadres_logo-svg-150x150

 

 

Genèse :

C’est une histoire que j’ai écrite pour répondre à une question que je me posais, en fait… J’entendais à l’époque beaucoup de récits d’amis fréquentant assidûment les sex clubs gays ou autres plan Q (j’en entends toujours occasionnellement), et je les écoutais en me demandant comment il pourrait y avoir une chance qu’une histoire amoureuse y naisse… Je veux dire : tous étaient célibataires, ou vivaient des histoires très brèves, aisément tumultueuses et entrecoupées d’autres aventures sexuelles, ce qui fait que ce milieu m’est toujours apparu comme un véritable rouleau compresseur pour toute éventualité de vivre une histoire d’amour. Du coup, je me suis demandée ce qu’il pourrait advenir si l’on y tombait amoureux… Comment construire une relation dans un milieu fait de consommation facile, de tentation permanente et de rapports éphémères, où le beau type de la soirée chasse celui de la veille et où les sollicitations constantes réduisent à néant toute chance de s’engager sur quelque chose de durable ?
C’est ainsi qu’est né Yohan, qui est conscient de ce qu’est ce milieu, mais que l’amour a tout de même pris sans qu’il s’y attende. Et c’est ainsi qu’est né Thomas derrière.
Deux hommes. Un milieu attrayant, pour l’un comme pour l’autre. Et puis des sentiments qui débarquent, là, et qui se heurtent à tous les murs que peut représenter un tel milieu.
Cette histoire est donc celle de Yo et de Tom.

A l’origine, elle m’avait été demandée par un fanzine, ce qui fait qu’elle y avait été publiée sous le titre Quatre ans et neuf jours, que j’avais également publié sur le net, puis elle a été publiée aux éditions Laska, et elle a vu une suite derrière : Cinq ans et neuf jours. L’intégralité de cette histoire ainsi que sa suite ont été retravaillées et sont depuis sorties aux éditions Harlequin.

Extrait :

Vous pouvez lire le début avec Calameo ou découvrir d’autres extraits sur Pinterest.

Bonus : Un extrait d’une scène coupée (premier essai non conservé).

On en parle ? (avis des lectrices toutes parutions mélangées)

Pas assez de toi est une histoire hautement sensuelle, à réserver à un public averti, où le talent érotique de l’auteur côtoie la psychologie fine de personnages en mal d’eux-mêmes et de l’autre. A découvrir !

Et également sur le forum (ou pour les versions parues antérieurement : ici et).

Cela n’a rien d’une romance nunuche (je me méfie beaucoup du terme « romance »), et c’est clairement un texte érotique. J’ai commencé la lecture dans un couloir de l’école de musique, en attendant la fin d’un cours, hier après-midi. L’histoire a été suffisamment prenante pour que je souhaite finir la lecture du texte le soir-même. Je peux faire durer des lectures qui ne me plaisent qu’à moitié, les reportant de jour en jour. Autrement dit, Quatre ans, deux mois et dix-huit jours ne m’a pas plu qu’à moitié.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

En définitive, Pas assez de toi est un roman érotique très fort, qui ne se contente pas de décrire des scènes sexuelles purement et simplement. Une histoire et un contexte en découlent, les personnages sont soignés, travaillés et les sentiments ont leur place dans cette ambiance d’union puissante des corps. Une très belle surprise !

Lire l’intégralité de l’avis ici.

Cette nouvelle m’a enchanté, tant du point de vue de l’histoire que de la plume de l’auteur que je découvre. C’est très bien écrit, les paysages sont sublimés et les personnages vraiment intéressants. J’aurais vraiment pris plaisir a rester un peu plus longtemps au côté de ces deux hommes qui s’aiment profondément sans oser se l’avouer. Et puis j’aime le fait que l’auteur utilise peu de dialogue et laisse la place au silence, ça titille grandement le lecteur. Une très jolie découverte.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

L’auteur nous plonge dans un tumulte d’émotions, nous souffrons avec eux mais nous succombons aussi lors de leur échange. Leur façon de laisser s’exprimer leur corps est juste fabuleux. L’auteur décrit leur scène d’amour avec sensualité, tout est fait pour les envier….. même une certaine scène qui je dois vous avouer m’a fait peur pour la suite.

Une nouvelle à lire absolument.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

Pour la version publiée antérieurement sur le net :