Par Hope Tiefenbrunner.

Ben oui, parce que je vous ai épargné le compte rendu hebdo, mais un petit point ne fait pas de mal.

Hier soir, j’ai donc atteint  les 10 000 mots (10470 pour être exacte) sur 15 000. J’ai donc une confortable avance puisque je devrais en être à 6290.

Et où en suis-je donc avec tout ça?

Et bien, j’ai bouclé le chapitre 7 et attaqué le 8. J’étais donc contente puisque j’avais enfin atteint le dernier chapitre et que je voyais le bout du tunnel…..C’est là que les choses se sont compliquées.

Après avoir relu le début de mon chapitre, j’en ai conclu que ça ne me plaisait pas. Out les 1800 mots déjà rédigés (en réalité, je pense que j’en utiliserai une partie quand même mais organisés autrement) et rebelote. Malgré ça, il y avait toujours quelque chose qui ne collait pas et je savais que c’était avec l’histoire entière….

Je sais: rude!

Pour ceux qui suivent, Belle-sœur et Conséquences est à la base un OS que j’avais proposé chez HQN mais qui le trouvait trop court et je me suis lancée dans une suite sans trop savoir comment j’allais m’y prendre et où j’allais d’ailleurs. Et depuis le départ, l’intrigue même du roman n’est pas vraiment évidente (ma primo-lectrice aussi tiquait là-dessus et quand elle tique c’est que ça va pas!) mais tant que je n’avais pas une vision complète de l’affaire, difficile de réellement voir où ça péchait. Y’a des moments comme ça, on sait que quelque chose ne va pas mais pas forcement quoi ou quand.

Néanmoins, maintenant que j’en suis arrivée à la fin, cette vision globale est plus facile à avoir. Alors hier soir, j’ai repris le premier chapitre pour réajustement et après avoir rajouté et modifié quelques parties (vraiment pas grand chose en définitive) et découper autrement (j’ai gagné un chapitre dans la bataille), je suis nettement plus contente du résultat. J’ai fais une petite chouille plus cliché sur un de mes héros, mais je me rends compte que sans ça et bien la sauce ne prenait pas. Comme quoi, il ne faut pas toujours lutter contre le cliché!

Je vais donc profiter de mon avance pour poursuivre ma relecture (mine de rien, à force de changements et autre, je parviens quand même à pondre du mot et progresser sur mon nano) et je reprendrais le chapitre 8 (enfin 9 désormais) dans de meilleures conditions. J’espère toujours boucler cette histoire avant la fin du mois mais si ce n’est pas le cas, au moins me conviendra-t-elle mieux.