La dernière phrase d’un roman, en romance

Valéry K. Baran

Issue d’une famille d’enseignants en littérature, Valéry K. Baran a baigné depuis l’enfance dans la passion de l’écriture. Après plusieurs années animées par une grande soif d’aventures, elle a finalement renoué avec ce premier amour, livrant aux lecteurs des histoires chargées d’érotisme. Ses récits torrides font cependant toujours la part belle à la romance.

You may also like...

2 Responses

  1. vivianefaure dit :

    Réflexion intéressante.
    Alors j’ai été vérifié, et sur mes trois nouvelles de romance publiées chez Láska, j’ai deux fins bien mièvres, et celle de Tentative d’Incubation d’Antéchrist, qui est un peu plus piquante, et pas interchangeable :
    « Et je me dis que comparé à ça, les explications que je devrais un jour fournir au Patron seront une partie de plaisir… »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :