Retour sur la semaine de sortie d’OMG that’s hot ! : blocage, solidarité, et blog tour

Par Valéry K. Baran

Je fais un petit article là-dessus parce qu’il y a des expériences qui méritent d’être partagées. 🙂

1 – BLOCAGE

Si vous me suivez sur les réseaux, vous avez dû me voir parler de mon blocage par Facebook : 48h avant la sortie d’OMG that’s hot !, j’ai vu mon compte subitement bloqué, et ce pour une durée de 7 jours, c’est à dire que je ne pouvais plus l’utiliser pour rien, ni poster, ni commenter, ni liker, ni utiliser ma page… rien.

Motif : avoir posté l’image de cette couverture, dans l’album dédié au partage de nos couvertures sur Lemon laboratory (album qui est décidément la source de tous mes maux puisque, les deux seules autres fois précédentes, ça avait été pour d’autres couvertures postées dedans, et j’ai décidément du mal à intégrer que, sur ces images que je considère douces et tout sauf pornographiques, la présence de tétons féminins puisse engendrer ça… quand les masculins, eux, passent comme une lettre à la poste).

Résultat… je ne saurais dire. J’étais catastrophée, alarmée, dépitée, surtout quand je me suis rendue compte que je n’avais aucun recours à ce sujet et que je devais juste subir. Déjà que faire sa toute première sortie en auto-édition, c’est stressant de base, là… c’était le summum.

Ça aurait donc pu être une catastrophe, mais….

Mais.

Mais voilà. Il y a la gestion de ce réseau qu’est Facebook et qui est catastrophique sur plus d’un point… Et il y a les gens qui sont dessus. Les personnes, humaines, qui y parlent et échangent… qui interagissent les uns avec les autres. Et j’ai reçu un soutien absolument extraordinaire ! Je ne peux pas dénombrer le nombre de personnes qui se sont engagées pour m’aider à avoir quand même une visibilité sur ce réseau par rapport à ma sortie, qui ont partagé mes posts, qui ont liké, qui ont commenté, qui ont expliqué quelle était ma galère et ont communiqué à ce sujet…

A un moment donné, j’ai même été touchée au-delà de « personnellement », c’est à dire par rapport à ce que, moi, j’ai pu recevoir pour mon cas. J’ai été touchée parce qu’il y a eu ce soutien énorme, cet engagement pour certains jusqu’à sur leurs pages d’auteur ou de maison d’édition, et que j’ai trouvé ça beau… Quelque chose de pourri, de gâché, d’injuste (que j’ai vécu ainsi, en tout cas), s’est transformé en un mouvement de solidarité humaine magnifique et, à l’arrivée, en une très belle expérience.

Je me suis sentie doublement gâtée, pour ça. Si je reviens plus tard sur cette expérience, j’aurais même envie de dire ça : « j’ai un blocage par Facebook au pire moment pour moi, en tant qu’autrice, et ça a été en fait une expérience formidable. 🙂 »

2 – BLOG TOUR

Et, durant ces 5 jours, il y a eu aussi ce blog tour.

Alors, c’est Aurélie, de The Lovely Teacher Addictions, qui me l’a proposé, et quatre autres blogueuses s’y sont mis aussi : Sam, de Sur l’étagère, derrière la sirène en plastique, Laeti de Lire ou dormir, il faut choisir, Marlène de Le monde enchanté de mes lectures , et Koda Koda de Books and Ko. Et ça aussi… franchement, c’était génial !

Pendant 5 jours, ces 5 blogueuses se sont donc succédées avec un extrait, une citation, une chronique et une interview chacune, et il y a eu des partages quotidiens des activités sur les autres blogs, et c’était vraiment super sympa ! Surtout en auto-édition, je dirais : on part un peu seul.e à la base, et soudain on se retrouve là en groupe, à s’engager toutes ensemble pour cette sortie, et c’est une expérience géniale à vivre !

Si vous les avez loupées, je vous fais un récapitulatif total de tout ce qui est sorti :

Chroniques

Interviews

Extraits

Citations

Sur l’étagère, derrière la sirène en plastique

The Lovely Teacher Addictions

Lire ou dormir, il faut choisir

Le monde enchanté de mes lectures

Books and Ko

3 – BILAN

Je ne saurais trop dire ce que j’attendais exactement de cette semaine de sortie… Vendre des livres, bien sûr (et ça a marché), mais je crois que c’est plus que ça. Je voulais vivre une certaine expérience, aussi… Je suis allée dans l’auto-édition pour ça : parce qu’il y avait pas mal de choses que je voulais faire et gérer par moi-même, et je me suis éclatée notamment à faire les colis pour toutes les personnes qui ont commandé la version brochée du livre avec les goodies et cadeaux associés (je ferai un post pour en montrer les photos sur les réseaux, d’ailleurs).

Et cette expérience a été géniale !!!

Alors à toutes les personnes qui m’ont aidée pour ce blocage, à toutes les blogueuses et lectrices qui ont fait de cette sortie un évènement génial, parce qu’il n’y a pas eu que ce blog tour non plus ! Vous avez été plusieurs à partager la sortie et à faire des chroniques, etc., et à toutes celles qui ont fait qu’un évènement porté à la base par une personne (moi) en est devenu un dans lequel je me suis sentie merveilleusement entourée, choyée, portée… Merci ! Un immense merci. 🙂

Val.


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Aude Réco dit :

    C’est super, ça ! L’autoédition, contrairement aux idées reçues, n’est pas toujours solitaire. Si on se débrouille bien (et si on tombe sur les bonnes personnes), on peut faire et proposer des trucs vraiment sympa. Mais c’est aussi énormément de boulot et de gestion, raison pour laquelle je me limite à une sortie (voire une réédition) par an.

    • C’est clair. On ne se rend pas compte avant de vivre. 🙂
      Et oui, ça, c’est vraiment un truc sur lequel il faut trouver un équilibre, parce que qu’est-ce que c’est chronophage ! J’ai des projets sur lesquels j’aurais voulu plus avancer, ces derniers temps, et je vois que c’est difficile. Il faut arriver à trouver un équilibre entre gestion et avancée des nouveaux projets/romans…

Répondre à Valéry K. Baran Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :