Livre Paris 2019 : le Bilan.

Oui, il était temps que nous vous livrions notre bilan de cette édition 2019 de Livre Paris.

Et pour pouvoir prendre la pleine mesure des imprévus -mais t’inquiète on va s’en sortir- de notre week-end Livre Paris, il faut remonter à la dernière Ycon. Pour ceux qui s’en souviennent, Val avait raté son train le dimanche et n’avait pas pu assister à la pièce de théâtre qu’elle avait réservé avec son chéri. Pièce de théâtre qui était la raison pour laquelle exceptionnellement, nous n’avions assisté à la Ycon uniquement le samedi.

Son chéri ayant adoré, il a vu que la pièce repassé à Paris et coup de bol. Y avait une représentation le vendredi avant le SDL. Ni une, ni deux après moult hésitations sur les bonnes places à prendre (toujours compliqué avec une claustro dans l’affaire aka Hope), réservation et blocage des dates.

Jusqu’ici tout va bien.

La veille au soir, mue par un instinct Hope décide de vérifier qu’il n’y a pas de soucis de train. Et bingo… Des travaux et plus de train après 22h45…. La pièce finissant à 23h… traduction : retour galère et bus à pas d’heure… hum. Mais ce n’était pas fini. Dans l’après’m du vendredi, Hope, alors qu’elle va sur le site du théâtre pour vérifier la durée de la pièce réalise qu’il est interdit d’y entrer avec une valise. C’est pas comme si Val allait avoir la sienne. Pas de souci, retour compliqué pour retour compliqué, un coup d’œil aux consignes Gare de Lyon… sauf qu’elles ferment à 22h.

On commençait à se dire qu’il y avait une petite malédiction là quand même.

Heureusement, un petit coup de fil au théâtre plus tard et on nous apprend que les resto autour sont OK pour garder les valises. Et effectivement, c’était le cas. La logique du truc nous a dépassé parce qu’entre nous vu la proximité du dit resto, le théâtre y passait si on avait collé une bombe dans la valise, mais passons.

Bref, nous avons donc pu assister à la représentation d’Edmond et on vous la conseille à 2000 %, la pièce est tout bonnement géniale, super rythmée, moderne, drôle et émouvante. Un vrai bijou qui valait toutes ces péripéties.

Une fois la pièce finie et la valise récupérée, on s’est mise en route pour chez Hope, chez qui nous sommes arrivées à 1h du matin..

… Sachant qu’on devait participer à un petit dej à 8h30 à côté du salon le samedi matin. On va être honnête… Le réveil à 6h on n’a pas eu la foi. On est donc arrivé vers 10h30 et c’était beaucoup plus réaliste, sachant que le soir on avait un dîner et qu’on savait qu’on rentrerait encore tard (heureusement, il n’y avait pas de travaux sur le RER ce soir-là).

Le salon quant à lui s’est super bien passé, comme toujours on a squatté quasi non-stop le même stand (celui de Mxm), on a revu les copines/copains, on a échangé avec chacun.e, les dédicaces se sont super bien passées pour Hope (encore merci à toutes celles qui sont passées), Val a même dédicacé un Porn ? What Porn ? et deux  recueils Harlequin sur un coin de stand et… pour le reste ? Oh Val a juste perdu son téléphone mais elle l’a retrouvé, sa carte bleue mais elle l’a retrouvé et moov’it nous a fait croire qu’elle allait louper son train mais elle l’a eu.

Que demande le peuple?

Ah si, on a décidé qu’il était temps qu’on réécrive à 4 mains et qu’il était surtout temps qu’on arrête de le dire et de ne pas le faire. Alors hop, on a commencé à réfléchir à une histoire, c’est en cours de développement et on se marre déjà.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Geneviève dit :

    Ça m’a tout l’air d’un vrai cauchemars le transport à Paris! Courage à toutes les deux pour la suite, j’adore vos livres <3

    -Gen

Répondre à Hope Tiefenbrunner Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :