Petite bêtise, grammes résiduels et six pieds dans un lit

Autrice : Valéry K. Baran.

Éditeurs : Lemon laboratory + Textes gais.

Résumé : Il est des matins où tout est drôle ou lamentable, ou à pleurer. Remets tes yeux en face des trous et ne regarde pas derrière toi : on vit tous avec nos conneries ! Hé Ho, poulette, tu m’écoutes ? Et arrête de te marrer, va.

Genres : Romance homosexuelle FF, bisexualité.

Format : Nouvelle. Numérique + papier.

Où le trouver ?

  • Dans OMG that’s hot ! (numérique + papier) : Amazon_logo-8Fédération_Nationale_d’Achats_des_Cadres_(logo).svg
  • Dans Un cadeau de Noël pour le Refuge (numérique + papier) :Amazon_logo-8 Fédération_Nationale_d’Achats_des_Cadres_(logo).svg poets-ring-ebook-kobo-logo-200x200-150x150
  • En lecture libre sur Lemon Laboratory.

Genèse : Ce texte a été écrit à l’origine dans le cadre du défi Sex Is Not The Enemy, défi sympa organisé entre auteurs sur le net, dont le principe est d’écrire un texte basé sur une image tirée du blog du même nom (blog Sex Is Not The Enemy). C’était ma première fiction originale. J’avais envie d’écrire un texte sur une relation homosexuelle féminine depuis longtemps, et aussi d’essayer un ton très contemporain. Cette image en a été l’occasion.

Je l’ai finalement retravaillé et rallongé pour l’appel à textes des Éditions Textes Gais, dans le désir de l’offrir pour l’association Le refuge.

Il a vu un retour sur le net, un an plus tard, à l’occasion du Ray’s Day.

Extrait :

Un instant, Clémence jette un regard aux deux larves qui cuvent dans les draps enroulés autour de leurs jambes, une longue chevelure d’ébène apparaissant, là, une cuisse masculine largement découverte, une bouche ouverte à gober les mouches… Ah, elle est belle, la jeunesse ! C’est eux qu’elle devrait prendre en photo, en fait, en les identifiant bien clairement sur le net. Non, elle n’est pas si mauvaise, mais ce serait amusant. Et il ne faut jamais se priver de songer à quelque chose de drôle. Elle imagine déjà le commentaire qu’elle pourrait y associer et les réactions des autres, dessous. Elle se trouve bête.

Puis elle file dans la salle de bains.

Elle a une gueule, mazette ! Tu es belle, dis donc. Tu as dormi dans un sac poubelle ?

Inspiration :

L’image reçue pour le défi Sex Is Not The Enemy :

quickienewyork: dunecan: forhereyesonly: sexual: via fc05.deviantart.com

Autres éditions :

Numérique + papier
Numérique + papier

On en parle ?

Sur Fic Is Not The Enemy :

Alors, ce que j’ai préféré dans cette courte histoire est définitivement son ton. Le titre et le résumé vous en donne normalement un bon aperçu. Il y a donc le ton, mais aussi  la manière dont les choses sont racontées qui rappelleront à certains des lendemains de cuites peu glorieux. Les détails sur l’état de l’appartement et des héroïnes est particulièrement bien raconté. L’auteur vous propose ici une  vraie tranche de vie, moderne et deux donzelles que j’ai trouvé terriblement vraies et amusantes.

Lire l’intégralité de l’avis ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :